Capture d’écran 2014-12-31 à 01.32.42

Pour vivre heureux vivons…connectés! Telle est la nouvelle devise de la contre-culture contemporaine. Aujourd’hui, tout artiste aussi pointu soit-il a désormais la possibilité, avec un investissement quasi nul, d’exposer son travail à une audience globale de façon immédiate. Les médias sociaux tels que Twitter, Instagram, Tumblr sont des outils de diffusion bien plus accessibles et rentables que les médias traditionnellement utilisés comme la presse spécialisée ou les expositions. D’un autre côté, les artistes de la contre-culture se doivent aussi de conserver un peu de distance avec les médias sociaux, éviter la course à la popularité (aux likes, aux followers), sous peine de voir leur travail perdre en créativité et en fraîcheur.

Pour en savoir un peu plus sur cette relation ambiguë entre les nouveaux artistes de la contre-culture et les médias sociaux, jetez un oeil à ce court documentaire réalisé par Hamish Stephenson et intitulé “Social Media: The Curse of Online Status.”

0 commentaires

Laisser un commentaire